Santé. Feu vert pour trois groupements hospitaliers pour le Sud-Manche

Philippe Bas, le sénateur et président du conseil départemental, avait annoncé une entrevue au ministère de la Santé pour défendre les trois groupements hospitaliers de territoire.

24/03/2016 à 11:14 par pascalebrassinne

Les membres de la délégation ont été entendus par le directeur de cabinet du ministre de la Santé. -
Les membres de la délégation ont été entendus par le directeur de cabinet du ministre de la Santé. -

Une délégation de parlementaires et de maires de la Manche a rencontré, mardi 15 mars 2016 en soirée au Sénat, le directeur de cabinet de la ministre, Marisol Touraine.

Il a confirmé que trois groupements hospitaliers territoriaux (GHT) seraient créés dans la Manche, contre un seul dans la première version. Ils ne seraient pas remis en cause dans les années à venir. « C’est un acquis essentiel » ont souligné les membres de la délégation, « Il n’aurait pas été possible de travailler à une mise en place qui aurait été déconstruite automatiquement au bout de deux années ».

Un diagnostic des urgences

« Sur la question des urgences, le ministère s’engage à ce qu’aucune évolution du service des urgences dans le département de la Manche ne soit envisagée avant la fin de la mission confiée au professeur Pierre Carli, président du Conseil national de l’urgence hospitalière. Il est chargé de réaliser un diagnostic sur le service des urgences à l’échelle de la Normandie. Face aux questions relatives au service du SMUR, l’engagement d’assurer un service d’urgences accessible sous 30 minutes à toutes les populations de la Manche a également été pris », rapporte la délégation dans un communiqué.

Mortain rattaché à l’Orne ?

Deux demandes spécifiques ont également été formulées au cours de cette rencontre : le rattachement du site de Carentan au groupement hospitalier du Centre-Manche (la proposition première était Cherbourg), et le rattachement du site de Mortain au groupement du Sud-Manche (la proposition première était un rattachement à l’Orne). Sur cette question, les élus ont l’engagement d’obtenir une réponse sous un mois, au lieu initialement du mois de juillet. Pour les membres de la délégation,

« Ces trois mois gagnés sont autant de temps que nous pourrons consacrer à la mise en place des groupements hospitaliers territoriaux et de la manière dont nous y organisons le service des soins hospitaliers ».

La fin du « fait accompli »

La délégation a obtenu que la mise en place des groupements hospitaliers territoriaux se fasse dans un travail commun entre les élus, les praticiens, et l’Agence régionale de santé.

On ne pouvait continuer d’avancer dans un climat d’annonce officielle ou officieuse et de fait accompli, comme c’est le cas depuis des mois. La confirmation de cette méthode de travail, en toute transparence doit nous permettre d’avancer le plus sereinement possible et de tenir informés les habitants des travaux en cours », concluent les parties prenantes de cette rencontre.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Saint-Hilaire-du-Harcouët - Dimanche 19 févr. 2017

St.-Hilaire-Du-Harcouet
Dim
19 / 02
10°/0°
vent 10km/h humidité 91%
Lun11°-6°
Mar11°-8°
Mer11°-8°
Jeu11°-7°

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Votre opinion

Des caméras de vidéoprotection à Saint-Hilaire, qu'en pensez-vous ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...